Paul de Tarse est tout sauf un apôtre légitime !!!!!!

Publié le par Kader

Le cas de Paul de Tarse est vraiment déroutant, ce qui à mes yeux l'a amené à déformer les enseignements de Jésus au-delà de toute reconnaissance, pour formuler, en fait, sa propre théologie très personnelle, à la légitimer en l'attribuant faussement à Jésus.

Pour devenir religion, le message de Jésus n’avait pas besoin de Paul de Tarse, l'auteur des Epîtres, apôtre autoproclamé et surtout architecte du christianisme car Paul de Tarse est un sujet redoutable très souvent, il a irrité le simple chrétien, il l'a déçu, voire même exaspéré puisque Paul de Tarse était un pharisien, et Jésus avait clairement et catégoriquement annoncés de se méfier du levain des pharisiens, il est scandaleux d'affirmer que ce pharisien persécuteur de chrétiens pourrait probablement être un apôtre de Jésus sans fournir une preuve concluante.

Certains courants chrétiens estiment que Paul de Tarse n'a pas connu Jésus. Dès lors, comment a-t-il pu proclamer la résurrection du Christ, à une époque où aucun évangile n'avait été rédigé ?

Un mystère, qui pourrai troubler le simple chrétien !

Il est important de noter que Paul de Tarse se considérait comme l'apôtre des païens, principalement parce que sa doctrine (dite "la Voie", Actes 19:9, 23) était rejetée par les croyants juifs et les églises de l’Asie et il était obligé de chercher des adeptes qui ne connaissaient rien des coutumes et de la loi des juifs. Cette doctrine de Paul de Tarse était contraire aux enseignements de Jésus ce qui avait engendré souvent des conflits avec Jacques, Pierre et Jean, les vrais apôtres, d'ailleurs, Paul de Tarse n'était pas un apôtre, mais il a prétendu l’être par l'intercession divine (Galates 1:1, 12.) mais selon Actes 1:21-22, le critère pour être apôtre était qu'ils devaient avoir été avec Jésus depuis le moment de son baptême dans le Jourdain, jusqu'à son ascension.

Paul de Tarse a passé tout son temps à se défendre et ses enseignements, sa doctrine fondamentale de la justification par la Foi seule et l’abolition de la Loi, est contraire aux enseignements de Jésus dans les évangiles, comme exemple je cite que  Paul de Tarse estimait que ce n’était pas grave de mentir ou de pratiquer des coutumes païennes si cela signifiait gagner un nouveau disciple à sa propre confection du Salut. Paul de Tarse est pris en flagrant délit de mensonges à de nombreuses reprises dans ses épîtres.

Paul de Tarse ne s'entendait pas vraiment avec les véritables apôtres. Lorsque Paul de Tarse a approché les apôtres pour la première fois après sa prétendue conversion, ils se sont méfiés de lui, et l'ont même renvoyé (Actes 9:26-31). Les juifs ne croyaient pas que Jésus avait abrogé la religion juive, ou la Torah. Les juifs se sont méfiés de Paul quand ils ont entendu qu'il prêchait que Jésus était le fondateur d'une nouvelle religion et qu'il avait abrogé la Torah. 

On sait que les premiers disciples qui étaient conduits par Jacques et Pierre, qui avaient connu Jésus durant sa vie, et étaient dans une meilleure position pour connaître et refuser les objectifs de Paul de Tarse qui n’avait rencontrer Jésus que dans ses rêves et ses visions, ces disciples ont rompu avec Paul de Tarse et l'ont désavoué. Ils pratiquaient la circoncision, ne mangeaient pas les aliments interdits et montraient un grand respect pour le Temple. Ces disciples ne se considéraient pas comme appartenant à une nouvelle religion; leur religion était le judaïsme.

Dans son conflit avec les Apôtres de Jésus, Paul de Tarse n’hésite nullement de les traiter     certainement les douze de faux apôtres, d’ouvriers trompeurs et de ministres de Satan !

«Or, j’estime que je n’ai été inférieur en rien à ces apôtres par excellence. Si je suis un ignorant sous le rapport du langage, je ne le suis point sous celui de la connaissance, et nous l’avons montré parmi vous à tous égards et en toutes choses. Ou bien, ai-je commis un péché parce que, m’abaissant moi-même afin que vous fussiez élevés, je vous ai annoncé gratuitement l’Évangile d’Elohim? J’ai dépouillé d’autres Églises, en recevant d’elles un salaire, pour vous servir. (…)  Mais j’agis et j’agirai de la sorte, pour ôter ce prétexte à ceux qui cherchent un prétexte, afin qu’ils soient trouvés tels que nous dans les choses dont ils se glorifient. Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres du Messie. Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres.»

Le livre publié sous le titre "The Dead Sea Scrolls Uncovered" par Eisenman et Wise est assez intéressant, ce livre propose des documents historiques qui ont été découverts en 1947 et 1952. Une partie, numérotée 40266, est intitulée par Eisenman et Wise, "The Foundation of Righteousness (The End of the Damascus Document : An excommunication text)". Il semble qu'il s'agisse de l'excommunication de Paul de Tarse de la communauté chrétienne. Le document a été préparé pour une convocation des disciples de Jésus au moment de la Pentecôte, "pour maudire ceux qui s'écartent à droite (ou à gauche) de la Torah", c'est-à-dire la loi de Moïse. Les auteurs du livre pensent que le prêtre commandant qui prononce ce jugement d'excommunication est Jacques, l'apôtre souvent appelé Jacques le Juste, l'évêque de Jérusalem et le frère de Jésus.

Paul de Tarse se défend dans ses lettres aux Galates (3:11-13). Paul de Tarse soutient qu'il est racheté dans ses transgressions contre les enseignements de Jésus, parce que le Messie lui-même est devenu maudit par la loi. Paul confond la loi de Moïse avec la loi des Romains et sa propre loi.

Dans les Actes des Apôtres, Luc écrit que Paul se dépêche d'aller à Jérusalem pour être à l'heure pour une réunion annuelle de la Pentecôte, comme le décrit les rouleaux. Les auteurs du Livre déclarent que "l'image de la Pentecôte dans les Actes peut être considérée comme le miroir inversé de la Pentecôte représentée ici".

Plutôt que d'apporter sa contribution à Jérusalem, Paul de Tarse était en fait sur le point de faire face à l'excommunication de la communauté qu'il cherchait à influencer.

Les auteurs concluent en disant : "Les implications sont assez surprenantes et d'une grande portée. Une chose est sûre : ces textes décrivent mieux que tout autre récit parallèle ce qui se passait réellement dans "le désert" à cette époque si cruciale pour la civilisation occidentale".

Les deux extraits d'un livre antérieur, "The Dead Sea Scrolls Deception", soulèvent également des doutes quant à la légitimité du rôle de Paul de Tarse au sein de l'église primitive.

Chère Catholique, sans entrer dans une quelconque confrontation, je trouve qu’il y a tant de choses dans les écrits de Paul de Tarse qui vont à l'encontre des enseignements de Jésus, En outre, Paul de Tarse a introduit des croyances et des pratiques païennes ainsi que la  croyance que Jésus s’est incarné et a subi le supplice de la croix, pour que Dieu pardonne le péché commis par Adam et Ève, un péché qui a fixé le sort de l’Humanité entière cependant l’église refuse de revenir sur les dogmes qu’elle a proclamés. Ces doctrines sont donc répétés dans la dernière version du Catéchisme de l’église catholique, publié par le Vatican en 1997 et surtout l’église reconnaît toutefois le caractère irrationnel de ses explications : « La transmission du péché originel est un mystère que nous ne pouvons comprendre pleinement »   .

Sans Paul de Tarse le christianisme serait resté une secte juive, en effet j’estime à mon humble avis que les enseignements de Jésus était très proche de ceux de l’Islam, donc quel crédit accorder aux écrits d'une personne qui n'a ni connu Jésus de son vivant, n'a pas reçu ses enseignements, ni ne l'a côtoyé et qui parle en son nom des années plus tard, allant jusqu'à contredire certains actes de Jésus lui-même ?

Combien de fois Paul de Tarse a-t-il utilisé les mots de Jésus dans ses écrits ?

Paul est un apostat, c'est pourquoi il annonce ses paroles, prononce les paroles de Paul au lieu de la Parole de Jésus, donc Paul parle uniquement de lui-même et s’invente une   identité d’apôtre ?

On peut relevé que les écrits de Paul de Tarse constituant à eux seuls plus de la moitié du Nouveau Testament et l’église nous apprend que selon 2 Tim 3.16-17, toute écriture est  inspirée. Donc les écrits de Paul de Tarse semblent être d’inspiration divine. 

Je n'ai pour autant que je sache aucun préjugé personnel, mais j'aurais honnêtement préféré que les écrits de Paul ne doivent pas être considérés comme des écritures sacrées  ou être d'inspiration divine, car aucune autre source ne semble confirmer que Paul de Tarse a été approuvé en tant qu'apôtre, ou même qu'il a eu la bénédiction des apôtres pour répandre l'évangile. Paul de Tarse se vante que l'évangile qu'il a prêché était "mon évangile" et qu’il ne l’a reçu de personne, mais d'une révélation prétendument divine (Galates 1:11-12). Il affirme fermement que les apôtres ne lui ont rien ajouté, qu'au fond, il n'a pas bénéficié de leurs enseignements, (Galates 2:6)

On note par ailleurs que le conflit entre Paul de Tarse et les apôtres est assez déchirant, à ce titre je vous cite Chère Catholique l’exemple dans Galates 2, où Paul se vante d'avoir tenu tête à Pierre devant tous.

Pour conclure j’ajouterai, en quatre lieux distincts (Romains 9:1, 2 Corinthiens 11:31, Galates 1:20, 1 Timothée 2:7), Paul de Tarse assure à ses lecteurs qu'il ne mentait pas, il faisait ce que les menteurs font très souvent, c'est-à-dire assurer les gens qu’ils ne mentaient pas.

En final je pense que Paul de Tarse est tout sauf un apôtre légitime !!!!!!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article